Manifestation Nationale Pour la démocratie linguistique, Rome

Ricevo in francese la seguente notizia da A.FR.AV. e volentieri la ripubblico:

Manifestation Nationale Pour la démocratie linguistique, contre l’occupation anglophone de l’Italie et du monde
Rome, Via di Torre Argentina 76, Samedi 28 Mai 2011, 15 h.

15 heures Assemblée nationale, transmise en direct par Radio Radicale. Discours d’ouverture de l’un des plus grands experts de la colonisation linguistique, M. le Professeur Robert Phillipson (Université de Copenhagen), auteur de “English Only Europe” et de « L’impérialisme linguistique continue ».

17 heures : Départ du cortège de Largo Arenula, pour Viale Trastevere jusqu’au Ministère de l’Éducation.

Alors que la Grande-Bretagne depuis 2004 a supprimé, seul grand pays Européen, l’obligation d’étudier au moins une langue étrangère, en Italie :

l’anglicisation de l’Université qui est hypocritement appelée « internationalisation » se renforce et est encouragée par les autorités publiques (tandis que les fonds destinés à l’enseignement de l’italien à l’étranger se réduisent quasiment à zéro) ;

l’obligation de la certification de langue anglaise, niveau B2, pour tous les professeurs qui veulent enseigner en Italie a été établie par Décret pour n’importe quelle matière et niveau d’enseignement ;

le CLIL (la méthode d’enseignement de matières scolaires non-linguistiques en langue étrangère) a reçu le 86% de demandes en faveur de l’anglais, et le 14% en faveur du français, de l’allemand et de l’espagnol ;

Tout cela met en évidence l’encerclement final et l’inévitable fin de la deuxième langue communautaire et montre la marginalisation progressive du trait de l’union linguistique de notre Pays, la langue italienne.

L’hégémonie de la langue anglaise coûte 50 millions d’euros par an à l’Italie, et 350 milliards d’euros aux Pays européens ; au contraire la Grande- Bretagne a enregistré environ 18 milliards d’euros d’épargnes annuelles grâce à l’abolition de l’enseignement des langues étrangères depuis 2004. (Selon d’importantes études d’économie linguistique conduites par des Universités Européennes)
C’est un transfert de ressources économiques, de connaissances et de compétences qui assume désormais les traits d’une véritable colonisation.

Aujourd’hui, le génocide linguistique-culturel est souvent la nouvelle frontière de la soumission, voire la destruction, des peuples, et il est de plus en plus évident qu’en Europe l’imposition de la langue anglaise comme lingua franca de facto a pour effet, et pour but, le complet assujettissement d’un demi milliard d’Européens au marché anglo-américain, a ses produits, à leurs économies.

Il est donc très important de participer à la manifestation du 28 mai !

Ulteriori informazioni su Le Post.

N.B.: non si tratta di non studiare più l’inglese (suicida), si tratta di non studiare solo l’inglese in Europa (in particolare non perdere il francese), perché sapere solo l’inglese condanna gli europei al vassallaggio politico degli Stati Uniti. Spero sia chiaro…

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s